Ecologie oblige, nous sommes tous de plus en plus sensibles aux bons gestes qui sauvent la planète. Mais si en plus de sauver la planète, vous allégez vos dépenses, Bingo ! Là, ça devient vraiment intéressant. La hausse des prix de l’alimentaire invite les professionnels du marketing à redoubler d’intelligence. La vente en vrac devient peu à peu la nouvelle tendance.

C’est bien joli d’acheter une barquette de tomates, bien lisses, bien propres, faciles à ranger dans le frigo. Mais avez-vous pensé à tout ce qui se cache derrière ? Bien sûr, on n’en pense pas. On trouve joli et on achète. C’est un peu cher ? Tant pis ! Vous n’avez pas le temps de comparer les prix ! Le conditionnement des tomates augmente le coût ? Un peu, mais en même temps, ça facilite la vie : des tomates fraîches, propres et conditionnées, prêtes à être consommées. Mais savez-vous ce qui se cache derrière ?

Prenez le temps de réfléchir. Deux minutes suffiront. Vous achetez quoi ? Des tomates ou un paquet cadeau ? Des tomates, bien sûr ! Alors, pourquoi ne pas se passer de l’emballage et du plastique qui l’entoure pour créer moins de déchets non recyclables tout en réduisant le prix de votre barquette ? Un geste simple qui améliore l’environnement et réduit le prix de votre panier de courses.

Comme pour les tomates, passez en mode “le vrac, c’est écolo” ! Comme nos mères et nos grands-mères, il est temps de revenir au bon vieux cabas pour acheter en vrac fruits et légumes, mais aussi céréales, café, thé, fruits secs et encore beaucoup plus !